LES BONNES PUCES à Hyéres
LES BONNES PUCES à Hyéres

photo: Les puces du Magic World sont une véritable institution à Hyères. Des guinguettes, de nombreux chiffonniers et brocanteurs constituent une destination de promenade populaire du dimanche pour le bonheur des touristes et des chineurs locaux.Photo V.L.P.


Installé depuis sept ans en face du parc d'attractions Magic World, ce marché est une véritable institution sur la commune

Un canapé vintage, un tire-bouchon en forme de grenouille, des outils de jardinage, un attelage de voiture, des pneus, des vieux bouquins, des vêtements, des jouets, mais aussi des fruits et légumes, comme de la belle brocante et des souvenirs du passé... Parfois le trésor tant désiré

En face du Magic World, à Hyères, le marché aux puces constitue une institution. Celle-ci occupe le terrain poussiéreux depuis 7 ans. « C'est roots, nature peinture, mais on aime ça », confie un habitué. Cet espace est resté fidèle à l'esprit originel des puces. Il y a là une ambiance et une atmosphère inédites.

« Oh, Marcel vient fouiner chez moi, j'ai du lourd aujourd'hui ! », s'exclame un exposant à un visiteur.

Bien enraciné dans l'esprit des chineurs, ce rendez-vous hebdomadaire accueille les professionnels et les occasionnels tous les samedis et dimanches matins, ainsi que les jours fériés.

En hiver, il compte près de 200 exposants, bien moins l'été, mais toujours aussi fréquenté. Le parking gratuit est archi-comble.

La balade du dimanche

Très hétéroclite, le marché revêt deux aspects : convivial et social. Généralement, les exposants viennent ici pour vider leur cave, leur grenier, avec l'intention d'arrondir leurs fins de mois. Du côté des chineurs, il y a ceux qui achètent à petit prix. Ceux qui aiment se promener dans les allées et flâner au gré des stands (lire ci-dessous). Ils prolongent parfois la balade jusqu'au port d'Hyères pour siroter un verre face à la mer. Finalement, le marché aux puces ne connaît pas la crise !

Emmanuelle et Tania, originaires de La Farlède: « Nous venons en famille. Moi, j'achète beaucoup de vêtements pour la petite et également des jouets. Nos enfants grandissent, alors il faut renouveler les habits. Par exemple, quand c'est l'hiver, nous venons acheter des combinaisons de ski à petit prix. Ce n'est pas la peine d'acheter cher : l'année d'après, ce n'est plus la bonne taille. Autant économiser et investir dans les loisirs et les vacances. Mon mari cherche tout ce qui est bricolage pour la maison. Ma mère chine aussi. »

Francis et Bernadette, retraités de La Londe: « Pour nous, c'est un passe-temps. On vient tous les dimanches pour acheter nos fruits et légumes et parfois un livre. C'est une balade agréable. Il y a toujours une bonne ambiance. Seul problème : quand il pleut. Alors là, c'est un peu la gadoue. De même, quand il y a du vent, c'est affreux car on reçoit plein de poussière. Ce serait bien de goudronner le terrain mais ça doit coûter cher. Moi, j'aimerais qu'il y ait un vrai parking, même s'il fallait payer 1euro, je viendrais.

POUR NOS AMIS ITALIENS
réglementaion des Puces réglementaion des Puces