LES BONNES PUCES à Hyéres
LES BONNES PUCES à Hyéres

photo: À La Crau, le marché aux puces de La Navarre est né, il y a trois mois, en pleine nature.P.BEAUDET

 

En face du Magic World, à Hyères, le marché aux puces est une institution qui occupe le terrain depuis 7 ans. Bien enraciné dans l'esprit des chineurs, ce rendez-vous hebdomadaire accueille les professionnels et les occasionnels tous les samedis et dimanches matins, ainsi que les jours fériés. « Nous avons récupéré 80 % de la clientèle du marché de Sainte-Musse qui a fermé », souligne Jean, l'organisateur. En hiver, il compte près de 200 exposants, « sauf quand il pleut ! », et passe à 300, pendant les beaux jours. La clientèle, elle, y est très dense. De même, La Capte possède son marché aux puces, qui s'étale au milieu de la pinède. Organisé par la municipalité, il est très prisé lui aussi, avec sa centaine d'emplacements pour seulement 7 euros la place.

Lien social important

Très hétéroclite, le marché revêt deux aspects : convivial et social. « Les exposants viennent ici pour vider leur cave, leur grenier avec l'intention d'arrondir la fin du mois. D'autres considèrent ce lieu comme familial et amical. C'est sensiblement la même chose pour les chineurs. Il y a ceux qui achètent à petit prix. Ceux qui aiment se promener dans les allées. Et prolongent la balade jusqu'au port d'Hyères », poursuit Jean. En flânant d'un stand à un autre, on y trouve vraiment de tout : un canapé, des accessoires de cuisine et de jardinage, un attelage de voiture, des livres, des vêtements, des jouets, des fruits et légumes, de la belle brocante, des souvenirs du passé, de vieilles bricoles et parfois le trésor tant recherché !

Nouvelles puces en pleine nature à La Crau

Un novice, depuis le 18 octobre : le marché aux puces de La Crau. Celui-ci a germé dans le cadre magnifique du domaine de la Navarre. Jean-Jacques et Marie-Françoise le bichonnent depuis lors avec enthousiasme. « On y rencontre une clientèle de haute et moyenne gamme, assurent-ils. D'ailleurs, les exposants respectueux du site, laissent propre derrière eux. » Certes, le site est un peu éloigné du brouhaha de la ville, mais vaut le détour. Très bien fléché. « Quand vous traversez la belle allée d'oliviers, face à la bâtisse, vous êtes arrivé. » Possibilité de pique-niquer sur place. À noter la présence de toilettes publiques. En guise de lancement, chaque participant qui en parraine un autre paiera seulement 7 euros. L'affaire étant encore juvénile, les organisateurs prévoient une journée de gratuité pour tous les exposants, le dimanche 1er février.

Valérie le parc

POUR NOS AMIS ITALIENS
réglementaion des Puces réglementaion des Puces